Comment aménager son logement pour vieillir chez soi ?

Il est essentiel d’améliorer le confort et la sécurité de son habitat pour garder son cadre de vie et ses repères. Plus l’âge avance, plus il est difficile de faire les gestes du quotidien et se déplacer. Il faut seulement prendre quelques mesures de sécurité pour permettre à la personne de rester vivre chez elle, sans danger et faire une organisation fiable pour lui simplifier la vie

Se déplacer facilement et éviter les chutes :

Afin de facilité les déplacements et éviter les chutes malencontreuses, pensez à dégager les lieux de passage, retirer tout ce qui se trouve au sol qui pourrait vous faire tomber. Quant aux fils électroniques, accrochez-les au mur ou cachez-les dans des ranges-fils. 

Si votre maison dispose d’un ou plusieurs étages, installé dans les escaliers une main courante située entre 0,80 et 1 m de hauteur. Vérifiez que la luminosité soit suffisamment performante et qu’il n’y a pas de zone sombre. 

Il est important d’y voir bien clair dans toutes les pièces de votre maison. Optez pour une lumière naturelle et des lampes à LED pour un éclairage efficace. 

Profiter de moments de relaxation dans une salle de bain pratique :

La pièce principale à aménager est la salle de bain. La salle de bain est la pièce où il y a  le souvent les chutes. Dans l'idéal, remplacer la baignoire par une douche ouverte extra-plate, afin d’éviter tout enjambement. Installez dans la douche un siège pliable qui vous permettra de vous laver tout en étant assis et de vous détendre en même temps. Une barre d’appui est également indispensable pour vous déplacer facilement, vous aider à vous lever, à vous asseoir et permet d'assurer notamment l’entrée et la sortie de la douche. 

Choisissez des toilettes rehaussées ou suspendues (placées à une hauteur qui vous convient) avec une chasse d’eau facile à actionner. Sans oublier la barre d’appui pour vous relever facilement. 

Cuisiner avec plaisir :

Il suffit de réorganiser la pièce. Rangera tous les accessoires et produits alimentaires courants à portée à main. Pour éviter de se brûler ou de laisser le gaz allumé, il est conseillé d’installer des plaques à induction (ce qui exige aussi de racheter des poêles et casseroles compatibles à ce type de feu) pour une sécurité supérieure.

Installez suffisamment de prises électriques, placées stratégiquement, pour brancher directement vos appareils sans rallonge afin d’éviter de provoquer des chutes. Il est nécessaire de faire appel à un électricien qui procèdera à l’installation dans le respect des normes de sécurité ! 

Faciliter les petites tâches du quotidien :

La domotique est la meilleure alliée pour votre confort et qui permet de maintenir votre autonomie. Des volets électriques qui se ferment automatiquement lorsque la nuit tombe, un thermostat connecté qui règle votre chauffage à la température idéale, des appareils électroménagers qui s’actionnent à distance, un éclairage automatique qui s’allume lorsque vous passez dans une pièce… 

Toutes ces technologies vous permettent de vous rendre la vie plus simple au quotidien. 

Être bien conseiller :

Faites-vous conseiller par un ergothérapeute. Il se déplace chez les personnes âgées, écoute ses besoins et ses inquiétudes, et réalise une liste de proposition adéquates à la personne et à son environnement. Il saura vous aiguiller vers des équipements adéquats à sa façon de vivre. Le service de l’ergothérapeute peut être prise en charge par la mutuelle ou la caisse de retraite

Des aides financières pour adapter son logement :

Si vous voulez adapter votre logement,  vous devez savoir qu’il existe un certain nombre d’aides assorties ou non de conditions de ressources, pour financer les travaux. Des dispositions peuvent être accordées aux personnes en état reconnu de perte d’autonomie (avec justificatif d’ergothérapeute ou diagnostic autonomie) pour pouvoir accomplir des travaux. 

L’aide de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Habitat) recommande, sous conditions de ressources, de prendre en charge entre 35 à 50 % de frais de travaux, dans une limite de 2000 euros. 

D’autre part, la personne à la possibilité de faire une demande de financement auprès de la caisse de retraite, sa caisse d’assurance vieillesse et des collectivités locales. 

Enfin, l’État prolonge en 2011 le crédit d’impôt de 25 % afin d’adapter des logements pour personnes âgées et à mobilité réduite. Le montant des frais qui ouvre droit au crédit d’impôt est limité à 5 000 euros pour une seule personne et à 10.000 euros pour un couple. Cette totalité est augmentée de 400 euros par personne à charge

L’aménagement de la maison est obligatoire pour laisser une personne âgée vieillir chez elle. Tout est fait pour lui facilité la vie et l’aider à chaque instant, pour se déplacer, se laver ou encore cuisiner. Lors de travaux d’aménagement dans votre maison pour facilité la vie de la personne âgée, vous pouvez disposer d’aide financière.